IMG_4847.JPG
 

AUCUN CHIOT DISPONIBLE

 

L'ALASKAN Klee Kai

Son histoire

L’Alaskan Klee Kai est le cousin beaucoup plus petit du Malamute d’Alaska ou du Husky de Sibérie. Dans certains cas, ils ont l’air presque identiques à leurs cousins plus grands.
Tout est identique, du pelage aux oreilles dressées, en passant par la couleur du pelage et, bien sûr, les yeux bleus.
Les yeux de Klee Kai peuvent être bleus, d’un bleu ciel clair à un bleu océan plus profond. La plupart des yeux de Klee Kai sont bleus, mais ils peuvent aussi être bruns ou de deux couleurs (marron et bleu)

 

 L'  Alaskan Klee Kai

L’Alaskan Klee Kai est une race de chiens version miniature de l’Alaskan Husky.

Noms : Alaskan Klee Kai, Klee Kai.

Groupe :  la race n’est pas encore reconnue par la FCI.


Hauteur au garrot : mâle et femelle mesurent en moyenne entre 33 et 44 cm au garrot. Il existe trois variétés de taille : le Toy (33 cm), le Miniature (entre 34 et 39 cm) et le Standard (entre 40 et 44 cm).

Poids : mâle et femelle pèsent entre 7 et 10 kg en moyenne.

Couleur : En réalité, toutes les couleurs sont admises tant que le masque typique du chien nordique est présent.

Poil : le pelage est généralement mi-long. Le poil est double avec un sous-poil doux et très dense.


Entretien du poil : son poil double nécessite un entretien régulier et même quotidien lors des périodes de mue qui sont généralement très impressionnantes.

Tête : elle est de taille moyenne, avec un museau d’une longueur égale à celle du crâne.

Yeux : ils sont assez grands, en forme d’amande et peuvent être de toutes les couleurs (même vairons).

Oreilles : elles sont épaisses, de forme triangulaire, portées dressées et bien droites.


Queue : très fournie en poils, la queue est de longueur moyenne et généralement portée recourbée sur le dos.

Espérance de vie : environ 14 ans.

Besoin de dépenses : important.

Note : c’est un chien très actif qui a énormément  besoin de dépense à combler. Maître sédentaire ou peu actif s’abstenir : ce petit chien a besoin d’être accompagné par un humain sportif .

Par ailleurs, des séances de jeux et d’obéissance doivent également lui être proposées pour le stimuler mentalement.


Activités possibles : cani-rando, cani-cross, agility, obé-rythmée, pistage, mantrailing, flyball, etc.


Vie en appartement : possible.

Note : la taille réduite de ce chien nordique lui permet de s’intégrer assez facilement à la vie en ville et en appartement. Toutefois, la taille ne fait pas tout ! Ce n’est pas parce qu’il est physiquement adapté à la vie en ville que son tempérament l’est également.

C’est avant tout un chien rustique, qui préfère bien entendu la vie à la campagne avec la possibilité de courir dans de vastes espaces tous les jours.

Toutefois, si ses maîtres sont suffisamment disponibles et présents pour lui proposer plusieurs longues sorties par jour, il peut tout à fait vivre en appartement.

Compatibilité avec les enfants :oui

,ce chien s’entend très bien avec les enfants et aime beaucoup jouer avec eux. En revanche, malgré son pelage qui peut le suggérer, ce n’est pas une peluche ni un jouet, sa tranquillité doit être respectée pour obtenir une cohabitation saine et sécurisée.

Ce chien peut sans problème vivre avec ses congénères, c’est même d’ailleurs conseillé. 

Robustesse : c’est un chien assez robuste.

Son histoire:

Reconnu par l’United Kennel Club (équivalant de la SCC aux Etats-Unis) en 1997, l’Alaskan Klee Kai ne l’est tout de fois pas encore en France, et peine d’ailleurs à se faire connaître. À l’origine de cette race, une femme : Linda S. Spurlin, qui décide de développer une version miniature de l’Alaskan Husky dans les années 70 suite à un croisement accidentel entre un Alaskan Husky et un chien de plus petite taille.

Son caractère:

A l’instar de son “grand frère”, l’Alaskan Husky, cette version miniature est de nature curieuse, intelligente, vive et très active.

C’est un chien complètement dévoué à son maître bien que doté d’une certaine dose d’indépendance. De fait, tous les profils de maître ne sont pas nécessairement compatibles avec ce chien primitif.

Son sens aiguë du territoire le pousse à être un bon gardien. Toutefois, son petit gabarit le cantonne davantage au rôle de chien d’alerte : il aboie en effet pour prévenir ses maîtres d’une intrusion.

Son éducation

Son fort caractère et son degré d’indépendance nécessitent une main ferme (mais dans un gant de velours). La docilité de ce petit chien dépend principalement de la confiance qu’il donne à son maître : ainsi, la violence et les brusqueries ne fonctionneront jamais avec ce chien. Son éducation doit être ferme et douce à la fois, cohérente, assidue et juste. Un maître expérimenté est préféré.

Ses éventuels problèmes de santé

Les spécialistes de la race s’efforcent de développer des sujets robustes, dépourvus de tares génétiques.

 
90376801_200374524554598_902274150872960
IMG_0833.jpg
IMG_0825.jpg
 
IMG_7944.jpg
 
 
IMG_8023_edited.jpg

Elevage des plaines de Barbizon

 
 

Elevages des plaines de Barbizon

FONTAINEBLEAU

07.49.20.98.00

07.49.20.98.00

  • Facebook
  • Facebook

SIRET n° 87771701700017-©2019 par Elevage des plaines de Barbizon.wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now